pioche

pioche

pioche [ pjɔʃ ] n. f.
pioiche 1363; de 2. pic [ pi ]
1Outil de terrassier ou de cultivateur, composé d'un fer à pointe (ou deux pointes) et à houe, assemblé à un manche par son milieu. houe, 2. pic. Manier le pic et la pioche. « Une pioche à la main, elle creusait une rigole » (Bosco). Loc. fam. (1877) Une tête de pioche : une personne entêtée, qui a la tête dure.
2(1881) Jeu Tas de cartes, de dominos où l'on pioche (3o). talon. Bonne, mauvaise pioche, qui procure ou non la carte, le domino qui convient.

pioche nom féminin (de pic) Outil formé d'un fer allongé, aux extrémités pointues ou tranchantes, solidement emmanché, servant à creuser, à défoncer, etc. Aux dominos, synonyme de talon. ● pioche (expressions) nom féminin (de pic) Familier. Tête de pioche, qui est buté, entêté. ● pioche (synonymes) nom féminin (de pic)
Synonymes :

pioche
n. f.
d1./d Outil formé d'un fer pointu ou plat muni d'un manche, qui sert à creuser la terre.
d2./d JEU Tas de cartes, de dominos non distribués dans lequel on pioche.

⇒PIOCHE, subst. fém.
A. —Outil à main pour creuser le sol ou défoncer, composé d'un fer recourbé possédant une extrémité pointue et l'autre tranchante, ou deux extrémités pointues, et dont le milieu est percé d'un oeil dans lequel est fixé un manche en bois. Fer de pioche. Il introduisit dans une des fissures la pointe de la pioche, pesa sur le manche et vit avec joie la pierre rouler comme sur des gonds et tomber à ses pieds (DUMAS père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.293). Le Congo français aura attendu un demi-siècle son chemin de fer (...) et il aura fallu toute une génération pour obtenir, avant le premier coup de pioche, la décision de principe (Colloque géogr. appl., 1962, p.96). V. couvercle A 1 ex. de Dumas père.
♦ ... le cantonnier parcourt son canton avec sa pioche et son balai et il assure un écoulement immédiat à toutes les eaux stagnantes. Avec son balai, il chasse l'eau des flaches, avec la pioche, il ouvre et dégage toutes les issues qui peuvent en assurer l'écoulement.
BOURDE, Trav. publ., 1929, p.146.
Loc. fam. Tête de pioche. Personne très entêtée, stupide. Une épouvante avait dispersé les curieux, devant les coups de fouet et le train emporté de la carriole. Mais, comme il la lançait sur la pente, à fracasser les roues, des hommes coururent pour l'arrêter. Cette sacrée tête de pioche était bien capable de faire le plongeon, histoire d'embêter les autres (ZOLA, Terre, 1887, p.395). Ton malheur était de n'avoir pas encore l'âge de t'engager pour aller en tuer de ces Boches, de ces têtes de pioches, de ces têtes carrées, de ces têtes de cochons! (VERLAINE, Souv. et fantais., 1896, p.261).
B. —1. Au fig., vieilli et fam. Travail (intellectuel) assidu. Synon. piochage. Pioche forcenée; aller, se mettre à la pioche; se livrer à une rude pioche. S'il vous fallait entrer à fond dans ces études [la peinture ou la musique], elles seraient aussi ardues que le Droit (...). Vous auriez devant vous dix ans de pioche avant d'être productif (SAND, Corresp., t.6, 1876, p.386). J'ai poussé depuis trois mois une pioche vigoureuse. Mon chapitre de la littérature est fait, celui de la politique le sera vers la fin de novembre, je crois (FLAUB., Corresp., 1878, p.139).
2. JEUX. Tas de dominos ou de cartes non distribués, parmi lesquels un joueur peut puiser sous certaines conditions. (Dict.XXes.). Synon. pêche2, talon. Aller à la pioche.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.A. [1272-73 Pioce surnom (BAUDE FASTOUL, Li Congié, éd. P. Ruelle, 594; v. Index des noms propres, p.207: désignerait p. métaph. le pic, robuste passereau au bec droit et fort, aux pattes courtes, cf. les particularités physiques exprimées au vers 593)]; 1. 1400 pioiches «instrument servant à creuser» (doc. Arch. Côte-d'Or ds GDF. Compl.); 2. 1867 p.anal. de forme désigne le n° 7 dans le jeu de loto (DELVAU, p.374a); 3. id. empl. adj., arg. être pioche «être bête comme une pioche» (ibid., p.374b). B. 1. 1840 «travail intellectuel assidu» le temps de pioche (arg. École polytechnique d'apr. ESN.); 1867 «travail, besogne» se mettre à la pioche (arg. des ouvriers d'apr. DELVAU, p.374a); 2. id. aller à la pioche «(au jeu de dominos) puiser dans le tas de dominos non distribués» (ibid., p.374b). A dér. de pic2 (prononcé [pi]; cf. le m.fr. piasse «sorte de hoyau» 1325 ds GDF.; piarde «pioche» 1454, ibid.; piart «id.» 1455, ibid.; cf. aussi pivert); suff. -oche. B déverbal de piocher. Fréq. abs. littér.:495. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 333, b) 1571; XXes.: a) 777, b) 506.
DÉR. Piochon, subst. masc. a) Outil de jardinage à manche court, utilisé pour le binage. De même que les bêches, les serfouettes ou piochons peuvent être pleines ou à dents (Jardinage [guide pratique], Paris, Édilec, 1976, p.21). b) Outil de charpentier dont le fer est plat d'un côté et en bec d'âne de l'autre, servant à tailler les mortaises. (Dict. XIXe et XXes.). []. 1res attest. a) 1410 pieuchon «petite pioche» (Arch. nat. JJ 165, pièce 352 ds GDF.), 1472 piochon (doc. Nevers, ibid.), b) 1694 «besaiguë du charpentier» (CORNEILLE t.2, p.226b); de pioche, suff. -on1. Terme des dial. du Centre (JAUB.), d'où il s'est étendu vers le domaine fr.-prov., FEW t.8, p.435b.
BBG. —CHAUTARD Vie étrange Argot 1931, p.532. —MEIER (H.). Lateinisch-romanische Etymologien. Wiesbaden, 1981, p.60. —QUEM. DDL t.27, 28. —SAIN. Sources t.3 1972 [1930], pp.19-20.

1. pioche [pjɔʃ] n. f.
ÉTYM. 1596; pioiche, 1363; de pic prononcé [pi], avec le suff. pop. -oche.
Outil de terrassier ou de cultivateur, composé d'un fer emmanché, à une pointe d'un côté et un tranchant de l'autre, ou à une pointe et deux pointes. 2. Bigot, houe, pic, piochon. || Creuser à la pioche. Piocher. || Démolir un mur à la pioche. || La pioche des archéologues (cit. 1). || Coup de pioche (→ Bagnard, cit. 1; malchance, cit. 3).
1 (…) il n'est pas de retraite, de maisonnette si délicieuse et si ignorée, que la pioche ne vienne abattre.
Baudelaire, la Fanfarlo.
2 Mélanie se trouvait dans le potager. Une pioche à la main, elle creusait une rigole. Ses mouvements étaient calmes, puissants.
H. Bosco, le Jardin d'Hyacinthe, p. 201.
tableau Noms d'outils.
Par métaphore. Tête de pioche : personne entêtée, qui a la tête dure. Têtu. — ☑ Sourd comme une pioche : complètement sourd.
DÉR. Piocher.
————————
2. pioche [pjɔʃ] n. f.
ÉTYM. 1871; déverbal de piocher.
A Vx. Action de piocher (I., 2.), travail intellectuel assidu.
0 (…) je vais avoir du mal à me mettre à la pioche.
Flaubert, Correspondance, 1183, 11 juin 1871.
B
1 (1861). Action de piocher (II., 2.), de fouiller dans un tas (au jeu).
2 Tas de cartes, de dominos où l'on pioche. Talon (II., 3.). || Prendre une carte dans la pioche. || Bonne, mauvaise pioche, qui procure ou non la carte, le domino qui convient.
Fig., fam. Bonne, mauvaise pioche : le sort, le hasard, la situation est favorable, défavorable. || Le nouveau patron est insupportable : mauvaise pioche !

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • pioche — PIOCHE. s. f. Sorte d instrument dont on se sert a foüir la terre, & qui est pointu par le bout. Travailler avec la pioche. ouvrir la terre avec la pioche …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pioché — pioché, ée (pio ché, chée) part. passé de piocher. Un terrain pioché diligemment …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Pioche — Nom rencontré notamment dans la Creuse, mais fréquent dans plusieurs régions. Désigne celui qui utilisait ou fabriquait cet outil. Peut éventuellement (en particulier dans la Creuse), être un matronyme formé sur Pioch …   Noms de famille

  • Pioche — Pour la ville américaine du Nevada, voir Pioche (Nevada). La pioche est un outil composé de deux pièces : une pièce de travail en acier fixée par l intermédiaire d un œil à un manche en bois dur, La pièce de métal forme un angle de 50 à 60°… …   Wikipédia en Français

  • pioche — nf., outil de terrassier muni d un manche et d un fer terminé d un côté par un pic et de l autre par un fer de houe : étérpa (Saxel.002), étyêrpa (Bellevaux), étêrpa (Annecy.003) ; pyosha / e (002c,003, Albanais.001, Albiez.151, Chambéry, Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • pioche — (pio ch ) s. f. 1°   Instrument de petite culture employé à faire les défrichements, les défoncements, les tranchées, etc. et composé d un manche et d un fer terminé d un côté par un pic, et de l autre par un fer de houe, de forme, de longueur et …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PIOCHE — s. f. Outil de fer à manche de bois, dont les terrassiers, les carriers et les maçons se servent pour remuer la terre, tirer des pierres, démolir, saper, etc. Travailler avec la pioche. Ouvrir la terre avec la pioche …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PIOCHE — n. f. Outil de fer, recourbé, à deux pointes et à manche de bois, dont les terrassiers, les carriers et les maçons se servent pour remuer la terre, tailler des pierres, démolir des murs, etc. Creuser à la pioche. Détacher des roches avec une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Pioche — Original name in latin Pioche Name in other language State code US Continent/City America/Los Angeles longitude 37.92969 latitude 114.45221 altitude 1863 Population 1002 Date 2011 05 14 …   Cities with a population over 1000 database

  • Pioche — Sp Piòčas Ap Pioche L JAV Linkolno apyg. c. (Nevada) …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»